Juste avant le bonheur – Agnès Ledig

Julie, 20 ans, qui élève seule son fils Lulu est caissière dans un supermarché. Elle attire l’attention d’un client, quinquagénaire aisé à nouveau célibataire. Généreux et désintéressé, Paul invite Julie à passer quelques jours dans sa belle villa de bord de mer en Bretagne. Ils y retrouvent Jérôme, le fils de Paul, qui se remet mal du suicide de sa jeune femme. Gaieté et optimisme reviennent grâce à l’attachante présence du petit Lulu. Mais au retour, un nouveau drame survient. Une chaîne de soutien, d’affection et de tendresse se forme autour de Julie. Avec elle, à travers elle, des êtres désemparés tentent de réapprendre à vivre et de saisir une deuxième chance. La force des épreuves surmontées, l’espoir d’un nouvel amour, ainsi qu’une bonne dose d’intelligence et d’humour peuvent réussir ce miracle. Un conte de fées moderne. L’émotion partagée avec des personnages profondément attachants et les dialogues d’une rare vivacité donnent un livre bourré de grâce, d optimisme et d énergie, qui réconcilie avec la vie !

Ce n’est pas la vie qui est belle, c’est nous qui la voyons belle ou moins belle. Ne cherchez pas à atteindre un bonheur parfait, mais contentez vous des petites choses de la vie, qui, mises bout à bout, permettent de tenir la distance.

Julie, jeune femme d’une vingtaine d’années, élève seule son fils Ludovic qui a 3 ans. Elle travaille comme caissière dans un supermarché et peine à arrondir les fins de mois. Paul, un homme d’une cinquantaine d’années vient de se faire quitter par sa femme. Il fait ses courses dans le supermarché où travaille Julie et lorsqu’il la voit, il éprouve soudain une affection pour la jeune femme et souhaite l’aider. Il va lui proposer de partir en Bretagne avec lui et son fils Jérôme, un médecin qui est au bord de l’épuisement professionnel. Julie est de premier abord méfiante car elle sait que la gentillesse se fait de plus en plus rare. Elle finit néanmoins par accepter. Ces 4 personnages vont apprendre les uns des autres et devenir de véritables piliers face aux difficultés de la vie.

Dès le départ, on sent que l’histoire va être touchante. Surtout concernant Julie et son petit Lulu. C’est une battante qui aime son fils plus que tout. Elle a l’habitude d’illuminer la vie de ceux qui l’entoure même si la sienne est parfois sombre.

Paul est un bourreau du travail. Sa séparation avec sa femme ne l’affecte pas plus, bien au contraire, c’est une libération. Il peut enfin lever le pied et trouver une personne qui s’intéresse vraiment à lui et non à son argent.

Jérôme adore sauver des vies, mais il aurait bien besoin qu’on sauve la sienne. Suite à la perte de sa femme, il a beaucoup de mal à s’en remettre. Les vacances en Bretagne vont lui permettre de souffler un peu et surtout lâcher ce trop-plein d’émotions qui le gagne.

J’ai passé un bon moment de lecture. Chaque personnage apporte son lot de bienveillance et humanité face aux difficultés de la vie. J’ai cependant eu du mal à vraiment m’attacher aux protagonistes car j’ai trouvé que la plume de l’autrice était détachée et paraissait froide. Certaines scènes sont également incohérentes avec la réalité et chaque personnage a un peu trop l’âme d’un poète pour sortir des citations. C’est ce qui m’a bloqué dans le fait de réellement m’attacher à ces différentes personnalités.

Publicité

2 réflexions sur “Juste avant le bonheur – Agnès Ledig

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s