À première vue – Colleen Hoover

43510954_1048540705305753_8540428840441217024_n.jpgRésumé

Merit Voss sait qu’elle est une fille un peu bizarre. Elle collectionne, par exemple, les trophées qu’elle n’a pas gagné. C’est en voulant en acquérir dans une brocante qu’elle fait la connaissance d’un séduisant jeune homme, Sagan. Il lui plaît immédiatement mais elle va vite réaliser que la situation risque d’être un peu plus compliquée qu’elle ne le pensait et que l’alchimie qu’elle a cru percevoir entre eux, a peu de chances de se développer.

Rien n’est jamais simple dans la famille Voss. Ses parents sont séparés officiellement mais vivent encore sous le même toit, celui d’une ancienne église désaffectée. Son père a épousé l’infirmière de son ex-épouse, qui l’a assistée lorsqu’elle a eu un cancer. Ses frères et soeurs ont des traits de caractère qu’elle n’apprécie pas et qui le rendent aussi étranges que leurs parents. Merit ne supporte plus cette famille dont elle juge sévèrement chaque membre.

Mais, le pire est peut-être à venir quand elle découvre que les apparences sont peut-être trompeuses. Quand la vérité se dévoile, lorsque des secrets bien gardés commencent à émerger, Merit est confrontée à une tâche difficile : remettre toutes ses certitudes en question.

Extrait

Toutes les erreurs n’entraînent pas forcément de conséquences. Parfois, elles n’invitent qu’au pardon.Mon avis

Je remercie Morgane et les Éditions HUGO ROMAN de m’avoir permise de découvrir le nouveau roman de Colleen Hoover qui me faisait super envie. Colleen Hoover réussit une fois de plus à me surprendre en proposant une histoire très différente de ses autres romans. Il s’agit d’un roman concentré sur le poids des secrets de famille.

Merit, jeune adolescente incomprise fait partie de la famille Voss. Les Voss sont peu appréciés dans la ville. La famille est recomposée et tous les membres vivent sous le même toit : la mère de Merit, son père, sa belle-mère Victoria, sa soeur Honor, son grand frère Utah et le petit dernier, Moby. Les échanges entre eux sont compliqués car chacun reproche des choses aux autres. Ils ont tous un secret que seule, Merit, connaît. Les relations se dégradent davantage le jour où Merit n’en peut plus de tout garder pour elle et décide d’exploser. Les non-dits font plus de mal que de lourds silences.

Dès le début du roman, je m’attendais à plonger dans une romance. La rencontre entre Merit et Sagan, un jeune garçon mystérieux, me promettait une relation basée sur un beau coup de foudre. Mais, Colleen Hoover en a décidé autrement et a réussi à me surprendre tout en me donnant un coup dans le coeur et du stress, les mêmes émotions qu’a ressenties Merit.

On s’attache très vite à Merit. C’est une adolescente incomprise qui ne se sent pas aimer. Elle vit au sein d’une famille où elle étouffe. Elle a l’impression d’être invisible et de ne pas compter. De plus, les secrets qu’elle garde pourraient tout faire exploser et détruire à jamais le peu de liens qu’elle entretien encore avec les membres de sa famille.

Sa famille est très particulière. Les Voss n’ont pas pour habitude de montrer leurs émotions. Ils ne sont pas affectueux entre eux et ne se disent pas « je t’aime ». Chacun vit sa propre vie et coexiste dans la même maison. On ne ressent pas de liens familiaux. On assiste à des scènes de ménage et des règlements de comptes à tout bout de champ.

J’aime beaucoup l’idée de ce roman. Colleen Hoover dénonce l’importance du rôle des parents dans le bien-être mental et physique de leurs enfants. À quel point un environnement stable est primordial pour l’épanouissement des membres de la famille. Le fait de cacher de lourds secrets peut non seulement donner la sensation d’étouffer pour la personne qui les gardes, mais peut également prendre beaucoup d’ampleur lors des révélations.

C’est une histoire originale. L’idée de présenter l’impact des secrets gardés sur les liens familiaux appelle à la réflexion. J’ai aimé passer du temps avec Merit. Même si j’ai plus d’une fois ressenti la pression qu’elle subissait et son désespoir. Il ne s’agit nullement d’un roman feel-good, bien au contraire. On se sent stressé, piégé, blessé par les différentes actions et paroles des personnages. Un roman qui appelle à la réflexion et à l’importance de vivre au sein d’une famille soudée.Ma note3.5


logo1

Publicités

Une réflexion sur “À première vue – Colleen Hoover

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s