The rain, Tome 1 – Virginia Bergin

22195607_812050292288130_7252954942093586335_n.jpgRésumé

Une pluie mortelle s’abat sur la Terre :
l’humanitĂ© est menacĂ©e de disparition.
Ruby, 15 ans, part Ă  la recherche de son pĂšre.
Je m’appelle Ruby Morris, et voici mon histoire.
Si vous la lisez, vous avez Ă©normĂ©ment de chance d’ĂȘtre encore en vie.
Question : quand faut-il abandonner tout espoir?
a) Maintenant. Immédiatement. On est foutus.
b) Dans deux semaines, environ.
c) Jamais.
d) J’imagine qu’il pourrait y avoir un d),
mais s’il existe, je ne l’ai pas encore trouvĂ©… 

Extrait

Je ne vois pas l’intĂ©rĂȘt de parler d’avant. Des choses qui Ă©taient et qui ne sont plus. PremiĂšrement, je suis malade rien que d’y penser. Tellement que j’ai envie de gerber. DeuxiĂšmement, ça n’a plus d’importance. Tout ça n’existe plus.Mon avis

Je tiens Ă  remercier Bayard et Babelio pour cette lecture. La couverture du livre m’a tout de suite attirĂ©e et son rĂ©sumĂ© en a dit suffisamment pour m’avoir donnĂ© envie de le dĂ©couvrir.

Ruby est une jeune adolescente de 15 ans qui passe un agrĂ©able moment dans une fĂȘte en compagnie de ses amis et surtout de Caspar, celui dont elle est amoureuse. Elle est heureuse d’embrasser pour la premiĂšre fois ce beau garçon. Mais ce court moment de bonheur va virer au cauchemar lorsqu’une pluie mortelle va s’abattre sur la planĂšte. Quiconque entre en contact avec l’eau de pluie que ce soit en la touchant directement, en la buvant ou ayant des contacts physiques avec une personne malade peuvent mourir. Ruby a du mal Ă  rĂ©aliser que le monde qu’elle a toujours connu est en train de sombrer.

J’ai tout de suite accrochĂ© Ă  l’idĂ©e de cette pluie mortelle. Il est vrai que les rĂ©cits post-apocalyptiques comportent toujours les mĂȘmes schĂ©ma oĂč sont souvent construit avec un virus zombie, mais ici ce n’est pas le cas. Ce virus s’attaque Ă  l’eau qui est indispensable Ă  notre survie, car pour rappel, nous pouvons tenir maximum 3 jours sans.

J’ai Ă©tĂ© rapidement imprĂ©gnĂ©e de cette ambiance angoissante en me mettant Ă  la place des personnages, d’autant plus que Ruby s’adresse directement Ă  nous et que le livre est quelque part une sorte de journal intime retraçant les Ă©preuves qu’elle a traversĂ©es. J’ai beaucoup aimĂ© les diffĂ©rents obstacles que dresse l’auteur sur la route des personnages. En effet, elle nous dĂ©voile les diffĂ©rents problĂšmes que nous pourrions rencontrer si un jour l’eau venait qu’Ă  disparaĂźtre et laissez-moi vous dire que ça fait froid dans le dos rien que d’y songer. L’action commence dĂšs le premier chapitre et rythme l’intĂ©gralitĂ© de l’histoire.

J’ai beaucoup aimĂ© cette histoire jeunesse avec un personnage ,certes, adolescent, mais trĂšs rĂ©flĂ©chi pour son Ăąge, Ă  faire face Ă  cette apocalypse. Un roman que je recommande pour ceux qui souhaitent se faire peur sans avoir des descriptions sanglantes. Le personnage de Ruby est attachant du fait de son caractĂšre, de son honnĂȘtetĂ© et de son humour malgrĂ© une situation cauchemardesque.Ma note4.5


7444374

EnregistrerEnregistrer

Publicités

4 réflexions sur “The rain, Tome 1 – Virginia Bergin

  1. Pingback: Année 2017

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google+. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s