THE RAIN, TOME 2 : Après l’apocalypse – VIRGINIA BERGIN

72965350_770029310134598_2829397538321203200_n.pngRésumé

Je m’appelle Ruby Morris. Je déteste la pluie.
Je vais vous dire un truc étrange au sujet des apocalypses, un truc que je ne savais pas avant d’en vivre une.
Ça a l’air assez horrible, hein ?
Faites-moi confiance…
Ça peut toujours être pire.
C’est ce qui arrive quand vous êtes seul, qu’il y a eu une apocalypse mondiale et que vous espérez l’arrivée de votre père comme il l’avait promis, mais qu’il ne se pointe pas. Alors qu’est-ce que vous allez devenir ? Et chaque jour, vous essayez de ne pas vous poser la question…
Tout va bien se passer. Ou pas…

Extrait

Nous n’avions plus rien de tout ça.
Nous n’avions plus que l’une pour l’autre.
Il nous a fallu un petit moment pour le comprendre.
Et moins de temps encore pour le regretter.

Mon avis

Le tome 1 avait été une très bonne lecture de par son sujet principal : la pluie est devenue mortelle. J’avais passé un très bon moment et le roman comportait beaucoup d’actions. Malheureusement, ce second tome est une déception à tous les niveaux.

Ruby se retrouve seule dans la demeure de son père. Ce dernier lui a laissé un message pour l’informer qu’il partait chercher sa grand-mère, accompagné de son frère, Dan. Malheureusement pour Ruby, le cauchemar continu. Elle se retrouve livrée à elle-même et doit se comporter comme une adulte responsable alors qu’elle n’est qu’une adolescente de 15 ans. Elle a accompagné son ami Darius et la petite Princesse à la base militaire. Les jours passent et les mois aussi, jusqu’au jour où un événement déclencheur va pousser Ruby à retourner dans cette base militaire ou une révélation va bousculer sa vie à jamais. Il semblerait qu’il existe un antidote contre ce virus qui décime la population en un rien de temps.

Dès le départ, j’ai été profondément agacé par le comportement de Ruby. Certes elle vit un cauchemar, mais l’auteur a choisi de lui donner la capacité d’expression équivalente à une mouette. Ruby ne parle plus, elle aligne un mot au lieu de dire une phrase. Et le pire, c’est que pour éviter d’employer des gros-mots, l’auteur choisis de les remplacer par des 💣. Que Ruby se sente tellement isolée et seule qu’elle ne souhaite plus dire des phrases, je peux un minimum le concevoir, car elle vit un véritable enfer. Mais de là à transformer un roman en cahier bourré d’Emoji : Non !

Autre point négatif, les scènes qui s’enchaînent sans lien particulier entre elles et à une vitesse tellement importante que j’ai été plus d’une fois perdue dans l’histoire. J’ai eu le sentiment qu’il n’y avait pas de fil connecteur d’un événement à un autre comme si l’auteur se perdait dans sa trame de récit. Plus d’une fois Ruby se répète dans ses pensées et dans ses paroles.

Vous l’aurez compris, j’en attendais beaucoup de cette suite du fait que j’avais adoré le premier tome. Malheureusement pour moi, cette suite à été une véritable déception. J’ai été agacée par les Emoji et les interactions des personnages. J’ai été perdue plus d’une fois tant les actions s’emmêlent et surtout je me suis ennuyée.Ma note1.5

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s