Le charme discret de l’intestin : Tout sur un organe mal aimé – Giulia Enders

21121738_10214518847307687_610533939_n.jpg
Résumé

Giulia Enders, jeune doctorante et nouvelle star allemande de la médecine, rend ici compte des dernières découvertes sur un organe sous-estimé. Elle explique le rôle que jouent notre deuxième cerveau et son microbiote (l’ensemble des organismes l’habitant) dans des problèmes tels que le surpoids, la dépression, la maladie de Parkinson, les allergies…Illustré avec beaucoup d’humour par la soeur de l’auteur, cet essai fait l’éloge d’un organe relégué dans le coin tabou de notre conscience.

Avec enthousiasme, Giulia Enders invite à changer de comportement alimentaire, à éviter certains médicaments et à appliquer quelques règles très concrètes pour faire du bien à son ventre.

Extrait

Nous jugeons le cœur indispensable à la vie parce qu’il permet au sang de circuler dans tout notre corps, et nous admirons le cerveau parce qu’il est capable de former des pensées étonnantes à chaque seconde. Pour ce qui est de l’intestin, en revanche, la plupart d’entre nous pensent qu’il n’est bon qu’à se vider. Le reste du temps, il feignante sans doute, pendouille inutilement dans le ventre et lâche peut-être un pet de temps à autre. Compétences particulières ? Aucune, à ce qu’on croit savoir. Il faut le dire : nous le sous-estimons et, pour être franc, il nous fait même honte. L’intestin, ça craint.Mon avis

Comme beaucoup de personnes, je ne m’intéresse pas vraiment à certains de mes organes si ce n’est quand ces derniers me font souffrir. Ayant un mégacôlon (gros intestin) et dolichocôlon (long intestin), je suis sensible aux différents aliments que je mange et autant vous dire que mon intestin me fait clairement comprendre depuis ma naissance qu’il a son mot à dire sur mon alimentation. C’est pourquoi, quand j’ai lu beaucoup d’avis positifs sur cet ouvrage, je me suis laissée tenter afin de mieux comprendre cet « organe mal aimé » pour que l’on puisse mieux coexister. 

Cet ouvrage se compose de trois parties : le charme discret de l’intestin, le cerveau d’en bas et la planète microbienne. L’auteur utilise, certes, des termes scientifiques, mais néanmoins abordables, car chacun de ses propos sont illustrés à l’aide d’exemples au quotidien, mais également de dessins amusants et simples.

Certains passages m’ont plus intéressé que d’autres et je pense que ce sera le cas pour chaque lecteur, car nous sommes plus ou moins sujets à certaines réactions de notre corps par rapport à d’autres. Ainsi, mon livre est maintenant rempli de post-it et de passages surlignés afin que je puisse me replonger dedans quand j’en aurais besoin et tomber directement sur les parties qui me concernent.

Il y a des passages qui m’ont moins intéressé que d’autres, soit parce que je ne me sentais pas concernée, soit parce que l’auteur partait dans beaucoup trop d’analyses pour moi et cela m’embrouillait plus qu’autre chose.

Non seulement nous apprenons des choses incroyables sur le fonctionnement de notre intestin, mais l’auteur nous donne également de nombreux conseils pour mieux prendre soin de cet organe souvent délaissé. En effet, nous savons que notre intestin contient des choses peu glamour, néanmoins est-ce une raison pour le laisser de côté et ignorer comment faire pour qu’il fonctionne efficacement, le tout sans nous faire souffrir ? Moi je dis OUI à ce livre qui va m’être d’une grande utilité au quotidien. Je le recommande pour toutes les personnes ayant comme moi, un intestin fragile, mais également celles qui souhaitent en apprendre plus sur le fonctionnement de cet organe très important.Ma note4.5

Publicités

8 réflexions sur “Le charme discret de l’intestin : Tout sur un organe mal aimé – Giulia Enders

  1. angelakoala dit :

    J’ai adoré ce livre, on me l’a offert alors que j’étais très malade (grosse intoxicaton alimentaire qui a duré des mois), je l’ai trouvé très abordable et surtout j’ai put récupérer des astuces (comme se coucher sur le côté gauche quand on a des aigreurs d’estomac!!)

    Aimé par 1 personne

  2. Undomiel dit :

    Hello 🙂

    J’espère qu’il y a encore deux/trois personnes qui continuent de me suivre malgré ma très très longue absence..

    Pour commencer, je voulais vraiment m’excuser pour cette pause qui a duré plus longtemps que prévu. Après presque un an à travailler avec des horaires et un rythme très compliqué, j’avais besoin de souffler un bon coup, de faire une pause pour me retrouver. J’ai quitter mon travail à la fin du mois de janvier et depuis j’ai fais un break qui m’étais nécessaire.
    Mais le temps passe très vite et voilà bientôt un an que je n’ai plus rien publié malgré quelques retours occasionnels.

    Aujourd’hui, je vous annonce que je reprends définitivement du service 😀 ! Que ce soit sur Reading Library, sur l’instagram du blog (il faut juste que je retrouve mon mdp ^^) et également sur le répertoire Profusion-de-blogs.

    Il va me falloir encore quelques semaines, le temps de répondre à tous vos commentaires en attente (qui ont dépassé les 100 !), de faire la MAJ de certains articles et surtout de reprendre un rythme de lecture adéquat (puisque mon envie de lecture avait prit la fuite). Mais vous pouvez être sur que de nouvelles chroniques vont bientôt voir le jour !

    A très vite sur le blog ou sur instagram 🙂
    Undomiel

    PS : J’ai toujours tous les mails de ta NL en attente, je viendrais dans les prochains jours regarder tous les articles que j’ai manqué

    J'aime

  3. lelacherprise dit :

    Je suis en train de lire ce livre, moi aussi j’ai un mégacôlon et l’intestin plus long que la normale, donc nous sommes dans le même bateau. Je suis toujours à la recherche de remèdes naturels pour m’aider à mieux vivre, en as tu trouvé ?

    J'aime

    • leslecturessucrees dit :

      J’ai remarqué que lorsque je réduis la quantité de pain fromage, mais également de fruits et légumes j’ai moins de crises intestinales. Si je mange trop gras (style mac do) je ne digère pas. Je te conseille de faire une liste des aliments qui te déclenchent des crises intestinales ou qui te font aller beaucoup aux toilettes, cela est signe que ce n’est pas bon pour ton intestin 😉 Je prends également des gélules de charbon pour éviter que mon ventre gonfle.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s