La force de renaître – Brittainy C.Cherry

Parviendront-ils à s’aimer sans renoncer à leurs rêves ?

C’est l’histoire de Hazel Stone et Ian Parker. Marqués tous deux par un environnement familial difficile, ils se débattent pour s’en sortir. Leurs points communs et leur relation sont électriques. À force de se côtoyer en travaillant à la ferme, ils se défont peu à peu de l’armure qu’ils portent, pièce par pièce, laissant leurs espérances s’exprimer, et l’amour pénétrer dans leurs coeurs. C’est l’histoire de leur résilience.

Les choses qui comptent le plus pour nous méritent qu’on se batte pour elles.
Sans écouter notre peur.

Hazel Stone est une jeune femme de 18 ans qui mène la vie dure. Entre une mère toxicomane et son beau-père, Charlie, qui gère le plus gros commerce de drogue de la ville, son quotidien est loin d’être baigné de lumière. Mais lorsque sa famille la met à la porte, Hazel perd pied. Heureusement, elle venait de trouver un job dans une ferme. Elle travaille dur pour essayer de s’en sortir. Son manager, Ian, le petit-fils du propriétaire de la ferme compte bien la dissuader de continuer à travailler ici. Il ne veut pas voir un membre de la famille de Charlie, car c’est un homme qu’il a en horreur. Les destins de ses personnages sont étroitement liés, et ceux qui auraient dû être les pires ennemies vont devenir les meilleurs amis, voire même plus.

Dès le début j’ai été très perplexe avec cette histoire. Tout d’abord, j’ai été surprise par le nombre d’allusions au sexe et scène qui tournait autour. J’ai toujours été habitué à lire des histoires de cet auteur où l’émotion et l’amour sont les mots-clés de ses romans. Pour le coup, j’en suis même venu à me demander si c’était bien la même personne qui avait écrit la saga THE ELEMENTS, que j’ai adoré. Je me suis accrochée, et j’ai retrouvé par moments les citations de l’auteur.

Hazel est un personnage impressionnant. Ce petit bout de femme vit des moments très sombres sans jamais baisser les bras et s’apitoyer sur son sort. Bien au contraire, elle s’accroche à n’importe quel infime espoir et fait tout son possible pour aider les autres.

Ian est un homme très dur envers Hazel. Plus d’une fois il se montre très désagréable envers la jeune femme, alors qu’elle ne lui a rien fait. Heureusement, on assiste à l’évolution de ce personnage, mais selon moi, il est resté caché derrière celui d’Hazel qui était beaucoup plus profond.

L’auteur aborde de nouveau le sujet de la drogue dans cette histoire. Elle l’avait déjà fait avec THE FIRE. Je n’ai été touché plus que ça par ce roman. Je l’ai trouvé beaucoup moins solide que celui de THE ELEMENTS. Je commence à me lasser des sujets de ce genre dans les romances. J’ai l’impression qu’il faut toujours que nos protagonistes soient dans des situations très sombres pour trouver l’amour.

C’est une jolie histoire, mais qui demeure très simpliste, selon moi. Je n’ai pas éprouvé de papillons dans le ventre comme j’ai pu déjà le ressentir avec d’autres romans de l’auteur. La romance entre Hazel et Ian arrive beaucoup trop vite et n’est pas du tout crédible. Par contre, j’ai eu un énorme attachement envers Big Paw et Holly, qui eux, ont un amour inconditionnel qui fait rêver. J’ai été par contre très touché par un passage de l’histoire que j’ai vécu personnellement.


Fifty-shades-darker

2 réflexions sur “La force de renaître – Brittainy C.Cherry

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s