Central Park – Guillaume Musso

7478159_orig.png

quatrième

Alice et Gabriel n’ont aucun souvenir de la nuit dernière … pourtant, ils ne sont pas près de l’oublier.

New York, huit heures du matin …
Alice, jeune flic parisien, et Gabriel, pianiste de jazz américain,
se réveillent menottés l’un à l’autre sur un banc de Central Park.

Ils ne se connaissent pas et n’ont aucun souvenir de leur rencontre. La veille au soir, Alice faisait la fête avec ses copines sur les Champs-Élysées tandis que Gabriel jouait du piano dans un club de Dublin.

Impossible ? Et pourtant …

extrait

Il y a des moments dans l’existence où une porte s’ouvre et où votre vie dérape dans la lumière. De rares instants où quelque chose se déverrouille en vous. Vous flottez en apesanteur, vous filez sur une autoroute sans radar. Les choix deviennent limpides, les réponses remplacent les questions, la peur cède la place à l’amour. Il faut avoir connu ces moments. Ils durent rarement.

mon avis

C’est une histoire poignante qui vous prend aux tripes et qui ne vous lâche pas. “ Les monstres existent vraiment, les fantômes aussi… Ils vivent en nous, et parfois ils gagnent…“, c’est le cas pour Alice Schäfer, flic dans l’âme, dévoué à son travail au point d’en oublier le plus important : la famille. Face à elle Gabriel Keyne, pianiste de jazz américain aux multiples visages. Tous deux ne se connaissent pas mais vont devoir affronter leurs démons ensemble pour le meilleur comme pour le pire.

C’est avec rapidité que l’on se sent piégé dans les questionnements intenses, les doutes mais aussi les peurs qu’éprouve Alice. Elle se consume de l’intérieur à cause de son horrible passé et de sa soif de vengeance inachevée. On éprouve de la compassion pour cette femme forte de caractère, une battante qui comme tout être humain n’est pas invincible et possède des faiblesses cachées derrières ses cicatrices.

Ce n’est plus un secret pour personne, les histoires de Guillaume Musso et moi, c’est toujours un pur bonheur à lire. On est toujours surpris par la fin mais aussi on a l’impression d’avoir été berné. Tout le long de notre lecture on se fait un film, on essaye de dénouer l’histoire et d’en deviner sa fin, et voilà encore une fois on tombe dans le panneau et c’est avec une grande surprise qu’on atterrit très rapidement aux dernières lignes de l’histoire.

J’ai beaucoup aimé ce roman à la fois effrayant et surprenant. C’est un thriller psychologique qui vous fait devenir accro à l’intrigue et les pages se tournent toutes seules. Cette histoire m’a fait tomber d’un immeuble de plus de 100 étages. La chute est rapide est la réalité brutale.

ma note

4


avis partenaires

fifty shades darker

Publicités

Une réflexion sur “Central Park – Guillaume Musso

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s