Interview avec Agnès Rabotin sur son livre “Origines, Tome 1 : Le dernier oracle“

1) Votre héroïne, Johanne, vous représente-t-elle ? A-t-elle des qualités que vous admirez ? Vous identifiez-vous à elle ?

Johanne a été le personnage central du roman depuis qu’a germé l’idée de cette histoire, contrairement à Hadrien qui au départ n’existait pas dans mon imagination. Comme souvent dans un premier roman, le personnage principal prend des traits de la personnalité de son auteur. Et puis sa mémoire un peu spéciale, le fait qu’elle soit enceinte, ça a forcément un écho en moi. Alors certes, le fait d’écrire en « je » n’a pas aidé à rendre la distance facile. Et dire que je l’ai faite blonde pour ne pas trop m’identifier à elle !

2) Pour expliquer et présenter autant d’informations sur la mythologie grecque, avez-vous fait des recherches dans des livres, des musées ou autres ? Avez-vous des origines grecques ?

Je n’ai pas d’origines grecques, du moins pas à ce que je sache… Cette mythologie me fascine depuis que je suis petite. Plus tard, je me suis immergée dans la culture de la Grèce moderne pour mieux comprendre la Grèce antique et me rapprocher de ces dieux mystérieux qui hantaient mon imaginaire. J’ai fait quelques voyages « initiatiques », notamment à Athènes, où j’ai visité tous les lieux antiques, tous les musées sur le sujet ; j’ai appris le grec démotique, beaucoup lu sur la culture du pays… J’avais déjà engrangé beaucoup d’informations avant de commencer le roman, et j’ai peaufiné mes recherches pendant l’écriture pour me rapprocher le plus possible de la « réalité mythologique ». Je voulais que pendant sa lecture, l’air de rien, le lecteur retrouve quelques bribes de cette connaissance diffuse que nous avons tous autour des dieux olympiens, et qu’il en apprenne davantage. Alors certes, j’ai dû faire quelques « détournements » pour servir mon histoire, mais je les ai limités au strict minimum et le lecteur n’est pas dupe car ils sont assez évidents. J’ai aussi créé un site pour expliquer certains mythes et personnages en rapport avec mon roman où le lecteur peut se référer (http://mythologie-laverite.jimdo.com/).

3 ) Les paysages décris dans Origines sont-ils inventés ou vous êtes-vous inspirée de paysages réels, et si oui lesquels ?

Je n’ai rien inventé ou presque. Seule l’île d’Ortygie, pour être une île mythique, n’avait pas de description précise et j’ai dû composer avec mon imaginaire. Puisque cette île reste encore un grand mystère elle-même, j’ai recréé son histoire à ma manière en me servant des diverses sources que j’ai pu trouver. Les descriptions d’Athènes, en revanche, sont complètement inspirées de mes carnets de voyage et mes propres souvenirs.

4) Avez-vous un Dieu et/ou une Déesse grecs favoris ? Pourquoi ?

Mes dieux favoris ont une place de choix dans le roman. Éros, Apollon et Hermès sont ceux qui m’inspirent le plus.

Éros, c’est l’Amour à plusieurs facettes, pas forcément pertinent dans ses choix (son frère Antéros est là pour limiter les bêtises), mais toujours généreux et entier. Tout d’abord divinité primordiale à la naissance du monde, il est devenu petit Cupidon ailé fils de l’amour mêlé à la guerre, puis bel éphèbe amoureux de Psyché. C’est un dieu complexe et fascinant et j’ai cherché à lui rendre grâce à travers mon personnage.

Apollon a mes faveurs parce que je l’imagine comme un idéal masculin. C’est un être très ambigu : il est beau, sensible de par ses qualités de poète et de musicien, et en même temps c’est un grand guerrier capable des vengeances les plus froides. Il est aussi très susceptible et réagit au quart de tour. Dans le roman, il cache sa sensibilité derrière le masque du type odieux mais se dévoile assez vite. Je voulais en faire un personnage attachant, il semblerait que ça n’ait pas marché avec tout le monde (sourire).

Hermès, c’est un peu mon chouchou. Je le vois comme un solitaire, un rebelle au grand cœur. Il a une histoire un peu compliquée qui peut expliquer son côté « mouton noir de la bergerie ». Dans le roman, j’ai repris son attribut de « protecteur des voleurs » pour en faire une sorte de mentaliste pickpocket. Dans le tome 2, nous découvrirons en détail l’histoire tourmentée de ce dieu, qui pourrait expliquer son éternelle rivalité avec son demi-frère Apollon.

5) Quel(s) est (sont) votre (vos) personnage(s) favori(s) dans Origines ? Pourquoi ?

Les mêmes que ceux décrits plus haut. Disons que, au final, j’ai une tendresse particulière pour Johanne et Apollon. Ce n’était pas prémédité, ils se sont imposés à moi au fil de l’écriture. Johanne n’est pas très drôle, mais a une grande sensibilité sans doute exacerbée par ses hormones de femme enceinte. Corinne, son amie, c’est un peu spécial parce qu’elle existe réellement, et je l’ai reprise telle qu’elle avec sa personnalité ; c’est celle qui amène la première un peu d’humour. Hadrien, s’il a une place centrale dans le roman de par son histoire, n’est pas le personnage le plus attachant, j’en conviens.

6) Une date pour le second tome ? Quelle est son avancée ?

Le deuxième tome devait sortir en fin d’année dernière, mais des événements personnels sont venus perturber mon rythme d’écriture. À une exposition artisanale en novembre dernier, plusieurs lecteurs du tome 1 sont venus me demander la suite, ils pensaient la trouver ; j’espère ne pas les décevoir cette fois-ci. J’estime donc la sortie du livre au plus tard en novembre. J’ai écrit à ce jour 410 pages et il me reste environ une centaine de pages, peut-être moins ; ce tome sera plus gros que le précédent, à moins que je fasse des coupes en le relisant. Il y a des points d’intrigue que je n’ai pas encore résolus, ce qui n’aide pas l’avancée de l’écriture… Ce sont mes personnages qui me guident, comme pour le tome 1, alors je leur fais confiance.

Je remercie l’auteur pour cette interview et de m’avoir faire découvrir son livre.


Informations complémentaires :

– Le livre en format broché (TheBookEdition) : Amazon
– Le livre en format Ebook (L’Ivre-Book) : L’Ivre-Book , Fnac , Numilog
– Le site de l’Auteur : ledernieroracle.jimdo.com
– Ma vidéo sur le livre (à partir de 7,23m) : Point Lecture

Publicités

Une réflexion sur “Interview avec Agnès Rabotin sur son livre “Origines, Tome 1 : Le dernier oracle“

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s