Nous les menteurs – E. Lockhart

8043600_orig.jpg

quatrième

Une famille belle et distinguée. Une île privée.
Une fille brillante, blessée ; un garçon passionné, engagé.
Un groupe de quatre adolescents – les Menteurs – dont l’amitié sera destructrice.
Une révolution. Un accident. Un secret.
Mensonges sur mensonges.
Le grand amour. La vérité.

extrait

La vie paraît si belle, ce jour-là.  Nous les Menteurs ensemble, tous les quatre, comme on l’a toujours été. Comme on le sera toujours.  Peu importe ce qui arrivera quand nous irons à la fac, que nous deviendrons adultes et ferons chacun notre vie ; peu importe si Gat et moi finissons ensemble ou non. Peu importe l’endroit où nous irons, nous nous retrouverons toujours sur le toit de Cuddledown pour contempler la mer.  Cet île nous appartient. Ici, d’une certaine manière, nous resteront éternellement jeunes.

mon avis

Cadence (Cady) Sinclair Eastman passe chacun de ses étés sur une île privée (appartenant à son grand-père) au large du Massachusetts : Beechwood Island. Elle y va avec sa mère pour retrouver son grand-père (Harris Sinclair), ses tantes et surtout ses cousins/cousines. Cady est très proche de Mirren et Johnny qui sont ses cousins ayant le même âge qu’elle. Elle tombe amoureuse de Gat, le neveu du compagnon de la mère à Johnny. À eux 4 ils forment : Les Menteurs. L’île privée de leur grand-père est composée de 4 maisons pour y recevoir les grands-parents, leurs filles et leurs petits-enfants. Cadence se fait une joie de retrouver ses cousins, Gat et ainsi passer de merveilleuses vacances mais, l’été de ses 15 ans, un drame va se produire et bientôt la parfaite famille Sinclair sera ébranlée par cette catastrophe.

L’histoire est racontée du point de vue de l’héroïne, Cadence. Au moment où elle raconte ce dont elle se souvient de ce fameux été 15 (elle nomme ses étés avec son âge), Cady est alors âgée de 17 ans. Le drame s’est donc produit deux ans plus tôt et elle se fait une joie de retrouver sa famille sur l’île. La seule chose dont elle se souvient c’est d’avoir été se baigner, d’avoir eu très froid et de s’être réveillé dans un lit d’hôpital avec des migraines qui ne veulent plus la quitter et qui la font énormément souffrir. Pour son rétablissement , sa mère a décidé de ne pas l’emmener sur l’île passer ses vacances jusqu’à cet été 17. Cadence veut se rappeler du drame, elle veut comprendre pourquoi sa santé a été autant affectée cette fameuse nuit et que s’est-il réellement passé. Toute sa famille lui ment, sa mère, ses tantes, ses cousins, et même son Gat, oui, personne ne veut lui parler de l’accident car c’est à elle de s’en rappeler.

L’écriture de E. Lockhart est très facile à lire même si je trouve que parfois il y avait certaines lenteurs dans le récit. Il faut aller jusqu’au bout de l’histoire car la fin est décapante. J’ai beaucoup apprécié les passages décrivant la famille Sinclair car, quand on fait partie de cette famille, on ne se montre pas faible, personne n’a le droit de nous dire non, on ne doit pas montrer que l’on souffre, on est riche, on est des Sinclair tout simplement. Tout le long du livre je me suis imaginée plusieurs théories quant à la fin de cette histoire. J’ai été troublée, piégée, perdue et surtout choquée par cette fin. Une seule idée nous vient à la tête : recommencer l’histoire depuis le début. On ne peut pas sortir de cette lecture indemne. C’est une histoire qui nous prend aux tripes. Je suis encore toute retournée par cette fin et comme le dit si bien le livre : “ Lisez-le. Et si on vous demande comment ça se termine, MENTEZ ! “

ma note

4

Publicités

4 réflexions sur “Nous les menteurs – E. Lockhart

  1. Pingback: Concours 1 an |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s