Calendar girl, Tome 2 : Février – Audrey Carlan

2

RésuméMia se rend à Seattle où elle sera la muse d’un célèbre peintre français.

L’amour sur toile, tel est le titre de l’œuvre du bel artiste avec lequel elle va partager ce mois qui sera riche en émotions. Il faut dire qu’Alec est surprenant dans son travail et qu’il a cette manie si sexy d’utiliser des expressions françaises lorsqu’il s’adresse à Mia.

Extrait

Je vais te montrer, à travers l’art, combien tu es parfaite.Mon avis

Je remercie Léa et les Éditions Le livre de poche pour la découverte de cette saga très originale. J’avais bien aimé le premier tome et j’avais hâte de découvrir les autres aventures de Mia.

Mia s’envole pour Seattle où elle deviendra pendant un mois la muse d’un bel artiste français nommé Alec. Ce dernier est passionné par l’art de la peinture et souhaite que Mia soit son inspiration pour ses différentes toiles. Mia est surprise de découvrir qu’elle devra poser très souvent nue et dévoiler son intimité afin d’insuffler la passion que cherche à transmettre Alec à travers ses peintures.

Ce tome est en demi-teinte pour moi. D’un côté j’ai beaucoup aimé la romance que peut insuffler un artiste. Il s’agit de rapports sensuels et poétiques bercés par l’art de la peinture. J’ai aimé découvrir les différentes scènes rapprochants nos personnages, car je les ai trouvées originales et quelque part envoûtantes. Mais d’un autre côté, je ne me suis pas attachée au personnage d’Alec, contrairement à Wes qui m’a tout de suite charmée. En effet, Alec est très carriériste au point de devenir parfois agaçant tant il prend Mia pour sa « chose » par moments. De plus, l’auteur dénonce beaucoup de stéréotypes que l’on peut avoir sur les Français.

Alec pose très souvent la même question à Mia : « Oui ? « , cette simple question qui revient très fréquemment à fini par beaucoup m’agacer. Autre chose qui m’a un peu énervée, c’est que Mia est très vite dans le lit d’Alec pour ensuite culpabiliser, car elle pense tromper Wes. Et soudain, revirement de situation, elle se dit qu’elle n’est pas une prostituée et qu’elle couche pour le plaisir. Je n’en doute pas sur ce dernier point, mais entre nous à partir du moment où tu es payé pour être Escort Girl, donc que tu tiens compagnie aux hommes et que tu écartes facilement les jambes tout en étant payé, chez moi j’appelle ça de la prostitution, donc qu’elle arrête de se voiler la face !

Cependant, même si ce tome est légèrement en dessous du premier du fait que le personnage masculin m’a moins plu. J’ai tout de même apprécié le côté poétique et romantique de ce tome qui nous permet de découvrir l’art et la passion. J’espère que le client du mois de mars sera plus à mon goût et que Mia arrêtera de tourner autour du pot concernant son travail. C’est une Escort Girl qui couche très facilement, alors qu’elle assume ou arrête de faire passer son travail pour autre chose que ce qu’il est.Ma note3.5

logo

Publicités

5 réflexions sur “Calendar girl, Tome 2 : Février – Audrey Carlan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s